La couleur dans le jardin

Partager

Oui à la couleur dans vos extérieurs

Structure du jardin

Utiliser de la couleur dans un jardin ,bien sur avec parcimonie, permet de donner une véritable personnalité à son extérieur. De plus en utilisant une couleur présente dans l’intérieure de la maison, on peut faire un rappel dedans dehors du plus bel effet.

Si vous avez peur de vous lasser, n’hésitez pas à utiliser du mobilier coloré qui sera facilement interchangeable.

Les plantes

D’abord, il suffit de se rappeler les trois couleurs primaires, celles que l’on ne peut obtenir par aucun mélange d’autres couleurs : le rouge, le bleu et le jaune.  Puis, il y a les trois couleurs secondaires qui en découlent : le violet, l’orange et le vert, qui elles, s’obtiennent en mélangeant deux des trois couleurs primaires comme le violet  (bleu et rouge), l’orange (rouge et jaune) et le vert (bleu et jaune).

Les trois couleurs primaires sont le rouge, le bleu et le jaune.

Du coup, on parle de couleur complémentaire, qui est en fait la couleur secondaire ne rentrant pas dans la composition de la couleur primaire. Par exemples, l’orange est la couleur complémentaire du bleu, le violet du jaune, et le vert du rouge.

Puis, les couleurs tertiaires sont obtenues en mélangeant à part égale une couleur primaire et une couleur secondaire. Il y a donc 6 couleurs tertiaires : turquoise, indigo, safran, anis, grenat et capucine.

Grâce au cercle chromatique des couleurs, les associer devient un jeu d’enfant. Un camaïeu de 3 tons plus ou moins foncés de la même couleur ? Un accord par contraste en associant la couleur complémentaire ? Un accord adjacent qui associe à votre couleur préférée les deux couleurs voisines sur la roue chromatique ?

Seul petit bémol, c’est qu’au jardin, les végétaux sont en place pour plusieurs années, et parfois, l’effet Arlequin, et bien, on s’en lasse rapidement !

Et si on harmonisait  tout ça simplement ?

Enregistrer

◄ Tous nos jardins paysagers